L'association

Iefr pompe godet

Depuis 2000, l’association IEFR (Il Était une Fois une Rencontre) a pour objectif de soutenir la population de Kabadio en Casamance (au Sénégal) touchées par plusieurs problématiques : accès à l’eau, à la santé, à l’éducation, réduction des inégalités hommes/femmes…

Les actions menées en Casamance par IEFR et ses partenaires répondent aux demandes précises des associations de la région de Kabadio. Pour les mettre en place, déjà plus de 150 amiEs de l'association se sont rendus sur place depuis 15 ans... de 7 à 65 ans !

 

À Kabadio, les actions se multiplient :

Maraîchage: Puits des agriculteurs de l’association Kambing, pompe à godets, système d’irrigation (collaboration avec l’école des mines de Saint-Étienne), clôtures végétales...

En 2016 : démarrage du projet PERMAKADIO

Rénovation de la maternité (carrelage, rénovation du toit et du plafond, renforcement des cloisons, peinture), et apport régulier de petit matériel (à la demande de la Sage Femme du village)

Construction pour la coopérative des femmes: Case de travail pour l’association des femmes SAM-SAM (local pour la fabrication de savons artisanaux), magasin de semences et local de stockage et lieu d’activités des femmes.

Mise en place d’une école de football: Formation d’encadrants, apports de matériel d’entrainement (partenariat avec le club AS Arnas (69400), gestion des terrains …

Ecriture et mise en scène de scénettes de théâtre avec la troupe Bon Esprit, regroupement de jeunes étudiants de Kabadio.

En France: Plusieurs interventions, événements culturels et sportifs, résonnent tout au long de l’année avec les actions menées au Sénégal :

Concerts autour des thématiques de l’Afrique afin de soutenir les projets en cours

Randonnées pédestres pour le soutien des maraîchers

Avec les structures scolaires:

Collège: Activités de jardinage et études autour du maraîchage en Afrique

Lycée: Réalisation de conférences (par des groupes d’élèves et des professionnels – Bioforce, Unicef), organisation de projections/débats destinés aux élèves de différentes classes, animation du Club Afrique (organisation de temps forts autour d’événements – cross, bol de riz)

Actions de sensibilisation régulières lors de festivals, forum, tables rondes …


Bilan Moral de l'Assemblée Générale du 9 février 2018 voté à l'unanimité, pour la Dissolution de l'association au 9 juillet 2018 :

 

BILAN MORAL

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE IEFR

 

 

Villefranche, le 9 février 2018

 

Notre association créée en septembre 2000 a soutenu dans ses actions le village de Kabadio en Casamance au Sénégal, mais aussi bon nombre de personnes, en France comme en Afrique en partageant de belles valeurs.

 

Aujourd’hui, le monde évolue tout comme la solidarité et l’engagement de chacun.

Les besoins socio-économique ne sont plus les mêmes qu’en 2000, ils ont évolué, offrant ainsi un nouveau paysage associatif malheureusement axé sur l’assistanat et la recherche permanente de fond.

Les structures en place sont amenées à évoluer elles aussi, les mentalités à changer et les Hommes à s’engager.

IEFR a pris un virage positif depuis la dernière AG d’octobre 2016. Notre association est passée à la vitesse supérieure.

A ce jour ce virage ne concerne malheureusement qu’un trop faible noyau de membres actifs qui n’a pas su raccrocher suffisamment de monde dans ses roues.

Pour tenir le rythme il faudrait pouvoir travailler chaque jour sur les projets, mais sans aide de l’Etat pour embaucher, sans tête pensante pour gérer chaque projet nous devons stopper notre ambition d’évolution. En effet, le système associatif très lourd, archaïque et couteux pour ceux qui s’engagent, ne correspond pas à une vision de développement par l’activité économique de projets ambitieux permettant une autre forme de réussite pour nos amis de Kabadio.

Nos amis de Kabadio justement, se retrouvent eux aussi confrontés aux réalités économiques et climatiques qui poussent les populations jeunes à quitter le village.

Les familles continuent d’investir dans un ou plusieurs jeunes en finançant leur parcours clandestin vers l’inconnu, le fond de la mer ou l’esclavagisme d’Afrique du Nord.

J’ai pu me prononcer sur cette réflexion lors de mon séjour de décembre 2017 et ainsi me rendre compte que pas moins de 57 jeunes du village ont tenté leur chance ces dernières années. Chaque départ coûte aux familles environ 3000€. Le total est déstabilisant quand de notre côté nous nous mettons parfois personnellement en difficulté pour soutenir un projet à 1000€.

Pour que les jeunes restent dans leur village nous avons lancé le projet de foyer Némassou, malheureusement disproportionné aux moyens que nous avions.  Ce projet pourrait être une solution pour créer de l’activité sur place alors j’ai sollicité tous les acteurs locaux, des associations de Kabadio jusqu’au Sous-Préfet et bientôt au Consul  pour les encourager à lutter contre l’exode au profit de la finition de leur foyer.

C’est pour toutes ces raisons sur lesquelles nous pourrons échanger aujourd’hui, mais avec un sentiment de travail accompli et pédagogiquement viable, que j’ai proposé la dissolution de IEFR validé par le groupe Vie Associative.

Dissolution effective au 9 juillet 2018 pour nous permettre de boucler correctement différents projet, de permettre à nos cours de danse et de percussions d’aller au bout de leur année et surtout de pouvoir organiser une fête le 30 juin pour passer à autre chose dans la joie et la bonne humeur.

 

Benjamin JAYR,

 

Administrateur Fondateur de IEFR.